Coopération

Programme d’Aide à la Création d’Entreprises Innovantes en Méditerranée

Programme destiné aux ressortissants du Sud de la Méditerranée, résidant en France, en accueil universitaire, titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur de niveau master à post-doctorat ou techniciens, ingénieurs et chercheurs ayant effectué des études scientifiques dans ou en lien avec des établissements publics de recherche au Nord (universités, grandes écoles).

Le concept

Le soutien à l’innovation et la création d’entreprises sont considérés par les pays du Sud de la Méditerranée comme des enjeux importants pour leur développement économique. Les PME/PMI issues de l’exploitation des résultats de la recherche ont un rôle particulier à jouer pour concevoir et déployer de nouveaux produits ou services et créer ainsi des emplois.

Pour relever ce défi, les autorités de ces pays ont mis en place de nombreuses structures et des instruments destinés à susciter, accompagner et soutenir la création d’entreprises innovantes : incubateurs, pépinières d’entreprises, technopôles, fonds d’amorçage…

Par ailleurs, la France est le premier pays d’accueil d’étudiants africains et près du quart des étudiants étrangers inscrits dans l’enseignement supérieur en France sont originaires du Maghreb (11,2 % du Maroc, 8,2 % d’Algérie et 4,3 % de Tunisie) dont environ 7 000 dans le cadre d’études doctorales (1 755 du Maroc, 2 145 d’Algérie et 2 695 de Tunisie ; données OST 2008). Ces étudiants hautement qualifiés parviennent rarement à trouver un emploi correspondant à leur formation initiale et à leur niveau d’études.

Le programme PACEIM propose alors de mobiliser l’expertise des diasporas scientifiques et techniques au Nord de la Méditerranée à travers le soutien et l’accompagnement de projets de création d’entreprises technologiques en Algérie, au Maroc, en Tunisie et au Liban. Ce programme propose de mobiliser l’expertise des diasporas scientifiques et techniques en France au bénéfice des pays du bassin sud-méditerranéen.

Il a pour objectif de :

  • Permettre aux diasporas scientifiques et techniques de valoriser leur cursus scientifique.
  • Apporter une valeur-ajoutée à l’environnement économique local ; contribuer à la création de richesses sur le territoire (emplois, investissements) et au dynamisme du tissu entrepreneurial par l’émergence de PME/PMI technologiques.
  • Offrir un tremplin aux jeunes diplômés et promouvoir l’activité entrepreneuriale auprès des diasporas.
  • Accompagner les projets de création d’entreprises innovantes ante-création et les doter des moyens nécessaires pour l’amorçage.