Algérie-USA :Deuxième édition du Programme VIATIC

Onze projets innovants dans le domaine des technologies ont été présentés, jeudi à Alger, par de jeunes porteurs de projets dans le cadre d’un programme de formation américain visant à accompagner des start-up algériennes.

Baptisé "Viatic 2", ce programme financé totalement par les Etats-Unis sous la conduite de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement (Anvredet), consiste à former de jeunes porteurs de projets sur la démarche à suivre dans l'élaboration de leurs projets et à les assister dans leur mise en œuvre.

L’objectif est d’arriver à définir des projets de partenariat concrets qui intéresseraient la partie américaine, que ce soit en Algérie ou aux Etats-Unis, ont expliqué aux candidats les membres du comité d’évaluation qui est composé d’un représentant du Programme Viatic, d’un spécialiste et chef d’entreprise en TIC et de la directrice générale d’Anvredet, Djamila Halliche.

Au départ, vingt (20) porteurs de projets s'étaient portés candidats à ce programme. Mais après une première sélection effectuée en début mai en cours, onze (11) postulants ont été retenus, a expliqué Mme Halliche directrice générale de l'ANVREDET.

Ces porteurs de projets ont, par la suite, suivi une formation pour l’amélioration de la présentation et de l’enrichissement de leurs projets.

Ces onze projets présentés, lors de cette deuxième étape, portent sur des solutions et applications technologiques applicables dans les secteurs notamment de l’agriculture, de la santé et des biotechnologies.

Une troisième et dernière étape est prévue en juin prochain pour une sélection définitive à l'issue de laquelle cinq à six projets devront être définitivement retenus par le jury qui sera formé également d'experts et chefs d’entreprises algériens établis aux Etats-Unis et au Canada, selon la même responsable.

Les lauréats vont bénéficier d’un séjour de formation de deux semaines en octobre prochain aux Etats-Unis, durant lequel ils visiteront des incubateurs et des entreprises et pourront, ainsi, rencontrer leurs partenaires potentiels.

La première édition du Programme Viatic, lancé en 2013, a permis la formation d’une vingtaine de cadres algériens, dont ceux de l’Anvredet et de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications , portant sur l’accompagnement des start-up dans le domaine de l’innovation technologique essentiellement.