Conférence sous le thème «la technologie des mycorhizes et sa valorisation industrielle : cas d’un projet innovant «PLANTABiotek»

Le siège de l’ANVREDT a abrité le 11 Janvier 2018, les travaux d’une conférence sous le thème «la technologie des mycorhizes et sa valorisation industrielle : cas d’un projet innovant «PLANTABiotek», animé par le Professeur Silvio GIANINAZZI, Président INOCULUMplus, de France et Monsieur Hichem MESSAOUDI, Porteur du projet « PLANTAbiotek, Lauréat du PACEIM ».

La conférence a connu une assistance nombreuse composée des experts, représentants des ministres et de différentes institutions publiques, ajouté à tous les acteurs impliqués dans cette technologie.

En guise d’ouverture des travaux de la conférence , la directrice générale de l’ANVREDET , Docteur DEMMOUCHE MOUNSI Nedjoua, a attirée l’attention des présents sur l’importance de cette conférence dans la promotion de l’innovation et le transfert de la technologie, en précisant que l’objectif recherché est de promouvoir cette innovation, d’avoir le regard des professionnels dans le domaine et d’exposer aux différents secteurs utilisateurs cette technologie. Elle a poursuivi en mettant l’accent sur le rôle de l’ANVREDET entant que passerelle entre le monde universitaire et le monde socioéconomique.

Le Pr Silvio GIANINAZZI président d’INOCUplus qui est une entreprise spécialisée dans le développement et l’application de produits biologiques á base de mycorhiyes pour la croissance et la protection des plantes, a présenté une conférence sur la technologie des mycorhizes qui sont des symbioses entre des champignons microscopiques bénéfiques du sol (Glomeromycètes) et les racines de la plupart des plantes cultivées. Il a poursuit ses explications que l’utilisation de biofertilisants à base de mycorhizes est une nouvelle technologie pour l’agriculture. Elle se différencie de l’approche traditionnelle car elle s’appuie sur des fertilisants biologiques non polluants.

La diaspora scientifique et technique algérienne constitue un gisement de compétences considérable qui peut contribuer significativement au transfert technologique et même à la croissance économique du pays. En effet, le programme PACEIM est l’une des expériences qui témoigne sur l’importance de la diaspora dans la création des entreprises innovantes dont le projet « PLANTABiotek», porté par Monsieur MESSAOUDI Hichem.

Pr Silvio GIANINAZZI a ajouté que le projet « PLANTABiotek», est l’origine d’une idée commune ; d’une étroite collaboration et d’un partenariat entre sa société INOCULUplus de France et le porteur de projet PLANTAbiotek@ d’Algérie Hicham MESSAOUDI.

Pour sa part, Monsieur MESSAOUDI Hichem, a présenté son projet « PLANTABiotek» et a déclaré que la mise en œuvre de cette technologie permettra de définir de nouveaux systèmes de production via le développement d’un savoir-faire nouveau qui donnera à l’agriculture du Maghreb une place d’avant-garde, lui assurant une production de qualité pour son marché mais aussi pour l’export, notamment en Europe, où la demande de produits sains est en augmentation.

Il a ajouté que l’exploitation des biofertilisants à base de mycorhizes en Algérie constitue une solution à fort potentiel aux vus des problèmes de pénurie d’eau, de salinité et de désertification des terres agricole. Dans ce contexte, l’implantation d’une industrie produisant les biofertilisants à base de mycorhizes s’avère fort intéressante : le marché potentiel pour ces produits est vaste, d’où le but du projet PLANTAbiotek qui consiste à la création d’une structure biotechnologique spécialisée dans le conseil, la production et l’application de ses biofertilisants à base de mycorhizes dans la production végétale.

Le porteur de projet à souligner que ce procédé fait l’objet de procédure de dépôt dune demande de protection par brevet et qu’il est accompagné par l ANVREDET.

Après un grand et riche débat, les différentes interventions des participants ont mis en exergue l’intérêt économique et technologique de l’innovation eu égard aux défis qu’il y a lieu de relever en matière de développement de l’agriculture compte tenu des besoins à satisfaire du développement économique de l’Algérie dans ce domaine.